Agenda

 

Jubilons ! C’est comme une invitation à fêter avec enthousiasme et exclamation un demi-siècle d’existence. En 1969, l’université Rennes 2 sortait de terre aux portes du nouveau quartier de Villejean. Située à Rennes et à Saint-Brieuc, l’université Rennes 2 est aujourd’hui le premier pôle d’enseignement et de recherche en sciences humaines et sociales de l’ouest de la France. Dédié aux 50 ans, ce site internet permet aux curieux⋅ses de découvrir la programmation de cette année festive mais aussi des témoignages ainsi qu’un chronogramme retraçant les temps forts des 50 ans.

Un jour à Rennes 2

 

Personnel, étudiant ou partenaire d’hier et d’aujourd’hui témoignent ici de leur lien à l’université. “Un jour à Rennes 2” est la rubrique des anecdotes, témoignages, souvenirs…
Vous souhaitez contribuer à “un jour à Rennes 2”. Pour cela, vous pouvez remplir le formulaire de collecte.

 

Anne-Marie Conas

Responsable service culturel (1985/2009)

Cours public, souvenirs… Un projet « volé » à Nantes puisque Alain Croix, historien nous parlait avec enthousiasme de cette initiative nantaise. Il n’en fallait pas davantage pour que le service culturel, curieux de toutes les initiatives d’ouverture reprenne le projet. Un enseignant d’histoire, Roger Dupuy avait les années précédentes lancé une série de conférences publiques sur le thème de la Révolution française, conférences déjà très suivies. Raison de plus pour penser que le cours public annuel proposé par l’université trouverait son public. Et cette fidélisation qui s’est faite tout au long des années n’était pas un vain mot, d’autant qu’au début des années 90 l’offre rennaise en matière de conférences publiques n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui. Un public contre vents et marées qui avait « ses » places dans l’amphi, un public qui suivait les aléas des mouvements étudiants, un public curieux et attentif, bref une communauté « cours public » ! Pari réussi ! Anne-Marie Conas

  • Arnaud Spire, Journaliste à l'Humanité, Alain Croix, historien et Thomas Ferenzci, journaliste Le monde, mars 1994 - Eric Vivier