Voyages d’études au Brésil

Daniel Lecamus

En 1999, Robert Bariou, géographe, spécialiste de la télédétection décide d’emmener des étudiants de l’Université Rennes 2 en voyage d’études au Brésil. Quelques années plus tôt, Jean Mounier, devenu président, lui avait confié le suivi du COFECUB, le Comité Français d’évaluation de la coopération universitaire et scientifique avec le Brésil.

Daniel Lecamus, organisateur des 2 voyages (1999 et 2003):
« Robert avait une connaissance encyclopédique du Brésil. Et quand Robert avait une idée, je faisais tout pour la mettre en œuvre ! Monter l’expédition d’un voyage avec 35 personnes dont 28 étudiants pour un séjour de 43 jours, au Brésil, nous a pris trois ans. Budget : 1 million de francs. Avec le concours de la revue de télédétection qui s’était vendue jusqu’en Chine, on avait bouclé le budget ! Destination , Sao Paulo, Cuiaba, Manaus, Salvador de Bahia, Iguasu, Rio de Janeiro, histoire de faire un tour du Brésil en suivant le littoral Atlantique et de passer au début 15 jours dans le Mato Grosso . »

Philippe Marzin, caméraman au Créa :
 » Pour le voyage au Brésil, Robert Bariou avait besoin d’un caméraman. Le Créa a proposé mes services, le courant est tout de suite passé avec Robert, entre Finistériens ! Le tournage de plusieurs semaines fut dense, très physique, souvent même acrobatique !
Une anecdote : en plein coeur du Pantanal, vaste région marécageuse, on aperçoit sortant d’une mare un beau spécimen d’ anaconda de 7 à 8 mètres. Réflexe professionnel, j’aimerais m’en approcher pour bien le filmer. Robert tente de m’en dissuader, mais notre guide nous rassure en expliquant que l’animal est déjà rassasié : en effet ses contours montrent bien la forme de ce qui semble être un jeune crocodile avalé tout rond. Pendant que j’approche, la bête rampe dans les broussailles, s’éloignant pour digérer en paix. Je me poste, caméra au poing, là où le « monstre » est sensé ressortir des buissons. Effectivement, après quelques longues minutes, apparait clairement dans mon objectif une tête minuscule par rapport à l’énorme corps. Soudain, un craquement derrière moi : je sursaute, me retourne et aperçoit la queue de l’animal juste là ! Fort de ses 8 mètres il m’a contourné et je me trouve à sa merci. Je n’attends pas mon reste et file dare-dare, « c’est bon les gars, j’ai les images!…».

Aline Lecamus, géographe, participante aux 2 voyages :
« C’était une sacrée expédition, tout le groupe, nous avons de multiples souvenirs de moments incroyables. La première année, en 1999, nous assistons à un colloque dans le parc national du Pantanal. Il faut s’imaginer une région marécageuse, grande comme la moitié de la Bretagne, infestée de « crocos ». Ce soir là, nous sommes partis de nuit. Notre bateau a échoué sur un îlot. On est repartis sur un autre bateau, qui lui, tomba en panne. Il n’y avait pas de rame donc nous avons fini par ramer avec les mains ! »


À écouter l’entretien avec Daniel lecamus, Philippe Marzin, Aline Lecamus et Marianne Rei.

 

Voyages d’études au Brésil

Daniel Lecamus